Rencontres|

Noëlie HOUNGNIHIN, Directrice des Laboratoires Arts Contemporains, Gérard BASSALÉ, Directeur du centre culturel OUADADA, et Adenile BORNA SOGLO, Directeur de la Gallery d’art Borna Soglo, sont trois ardents défenseurs de la culture et du patrimoine béninois. Ils s’efforcent à chaque occasion qui se présente de mettre en lumière la beauté de leur pays, le Bénin. Cultures & Patrimoines a concrétisé cette rencontre pour vous, offrant ainsi une véritable opportunité de découvrir leur engagement envers la richesse culturelle de leur nation.

 

Nous vous proposons de découvrir nos échanges à travers le présent élément.

 

One Reply to “Rencontre avec Noëlie HOUNGNIHIN, Gérard BASSALÉ et Adenile BORNA SOGLO”

  1. Le Bénin fait-il sa réappropriation culturelle ? Je dirais oui… Oui pour plusieurs raisons que je ne saurais tout évoquer. Mais je peux toutefois essayer avec ces mots pour voir si la compréhension de mon point de vue peut s’asseoir.
    Pour commencer, je dirais que le Bénin se réapproprie sur le plan culturel en se changeant en fait, en effaçant son ancien visage culturel pour se couvrir avec un autre qui ne nous caractérise pas. Partant du plan vestimentaire qui est aussi culturel, les modèles culturellement béninois sont entrain d’être éliminés et le style vestimentaire occidental a pris le dessus.
    Sur le plan religieux, la religion caractéristique du Bénin, celle avec quoi elle est connue occupe à présent le dernier rang des religions.
    La langue française prend le dessus et les langues maternelles sont interdites même dans les domiciles.
    Oui c’est vrai, c’est vrai qu’il y a ce retour des trésors historiques, ces statues construites pour restituer l’histoire de nos aïeux mais je peux dire que beaucoup ignorent ces objectifs et ne sont attirés que par là beauté, le métal et la valeur de ces objets.
    Le Bénin fait bel et bien sa réappropriation culturelle. Il change en fait sa culture. C’est comme si on refuse de respecter son propre père pour respecter d’autres… Le Bénin change de jour en jour et de mal en mal chaque jour son visage culturel. Oui… Merci

Close Search Window